Je m'informe sur la démarche VAE

Un conseiller PIC  m’informe sur la VAE, me conseille sur mon projet VAE et étudie les différentes possibilités de financement

Etude de la recevabilité de mon dossier VAE

Je dépose mon dossier de recevabilité auprès de l'organisme valideur et me communique officiellement si ma demande est recevable et me remet mon dossier de validation

Mon dossier est évalué

Un jury composé de professionnels, d'enseignants et de formateurs examinent mon dossier et décide de l'attribution de la certification.

Ma demande est validée

Le jury donne sa réponse et me délivre totalement ou partiellement la certification

La validation des acquis dans les établissements d'enseignement supérieur de 2002 à 2011

Note d'information - N° 13.29 - décembre 2013
Après une montée en charge jusqu’au milieu des années 2000, le nombre total de diplômes délivrés au titre de la validation des acquis de l’expérience (VAE) dans les universités ou le Conservatoire national des métiers (Cnam) se stabilise. Depuis 2007, ce dispositif permet à plus de 4 000 personnes, chaque année, d’obtenir tout ou partie d’un diplôme ou titre de l’enseignement supérieur.
Voir le document 

Rapport «La validation des acquis de l’expérience en France : portée et limites d’un dispositif légal »

Le Centre études et perspective (CEP) vient de réaliser un rapport : «La validation des acquis de l’expérience en France : portée et limites d’un dispositif légal »,
Plusieurs solutions y sont proposées afin de contribuer au développement du dispositif, parmi lesquelles figurent : 
- une meilleure articulation entre la validation et la formation ;
- la mise en place de démarches collectives dans les entreprises ;
- l'augmentation de la rémunération des membres de jurys pour réduire les délais des sessions.
Voir le document

La VAE à travers les régions en 2012


Cette production est issue des tableaux de bords de la VAE élaborés par chacune des régions sur une périodicité bisannuelle et cela, jusqu’aux données des années 2009/2010.

Lire la suite : La VAE à travers les régions en 2012

Le Cnefop examine un projet de décret précisant les nouvelles modalités de mise en œuvre et de financement de la validation des acquis (2017)


Dans : Le quotidien de la formation, n° 2773, du 7 mars 2017
Le bureau du Cnefop [1], réuni ce matin 7 mars 2017, examine pour avis un projet de décret relatif à la procédure et à la mise en œuvre de la validation des acquis de l’expérience (VAE). Ce projet est consécutif à la réécriture législative des articles du Code de l’éducation et du Code du travail opérée, notamment en application des articles 1, 6 et 21 de la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, et de l’article 78 de la loi du 8 août 2016 relative au travail.

Voir le centre ressources

réseau des carif

La VAE à travers les régions (information conseil et validation) pour 2013

Le réseau des Carif-Oref (RCO) propose pour la 6ème édition un bilan inter-régional de la VAE sur l’activité d’information-conseil et la validation en 2013. Les informations présentées sont une synthèse des données VAE sur l’activité d’information conseil et le profil des publics conseillés par les Points Relais Conseil (PRC) et de l’activité de validation des certificateurs, recueillies par chaque Carif-Oref.

Lire la suite : La VAE à travers les régions (information conseil et validation) pour 2013

Uniformation a mené une enquête auprès des bénéficiaires de congés VAE pour évaluer si l’objectif de la validation des acquis de l’expérience (VAE) se vérifie sur le terrain.

Ont été sollicités au cours de cette enquête plus de 4 000 bénéficiaires de congés VAE de 2010 à 2013 ; plus de 2 000 (52%) ont répondu, ce qui a permis d’identifier l’impact professionnel et personnel de la VAE sur les parcours et de mesurer le taux d’obtention de certification, de titre ou diplôme visés.
En savoir plus :
http://www.uniformation.fr/Actualites/A-la-Une/Zoom-sur-la-validation-des-acquis-de-l-experience

Sous-catégories

Une expérience validée (entretien du 21 juin 2013)

Comment avez-vous procédé afin d’obtenir votre certification par la VAE ?
C’est tout un cheminement en fait : pour qu’on puisse m’embaucher, en tant que technicienne, il fallait absolument que j’ai cette formation, parce que la loi stipulait qu’avec mon DEUG science de la vie et de la terre, je ne pouvais plus exercer. Donc j’ai eu vent qu’il y avait une formation en alternance à IUT de Saint-Claude, qui devait commencer en janvier 2010. C’est par ce biais que la biologiste de Saint-François m’a embauchée, sachant que j’étais inscrite à cette formation. Seulement la formation n’a jamais débuté, donc je me suis retrouvée avec trois ans d’expériences professionnelles acquises, ainsi je pouvais entreprendre une VAE.

Que faisiez-vous avant la validation des acquis, vous étiez déjà en poste ?
Avant la validation des acquis j’étais en poste, en tant que technicienne. Mais avant de travailler en tant que technicienne de laboratoire, je travaillais dans l’agro-alimentaire, j’étais responsable qualité…J’avais très envie de changer de métier. C’est après une candidature spontanée que j’ai su que le laboratoire de Saint-François cherchait quelqu’un et c’est là, que la biologiste m’a fait savoir que la réglementation avait changé, que je n’avais plus le droit d’exercer avec mon DEUG. Avec le DEUG, en fait, je n’aurais pas pu par ailleurs exercer dans le médical, j’aurais pu faire des analyses alimentaires ou autres mais pas dans le médical.

Comment avez-vous été accompagnée ?

C’est une collègue qui est technicienne à la fois au laboratoire de Sainte-Anne et au Laboratoire des Abymes, qui m’a mise en contact avec la directrice du centre de formation Cohérence Caraïbes et qui s’occupe de tout l’accompagnement que ce soit au niveau informatique, syntaxe et psychologique. En effet durant le parcours de la VAE, il y a des hauts et des bas.  Quelques fois, on est un peu assidu, des fois moins, donc je dirais qu’il y a un accompagnement un peu psychologique, pour qu’on puisse gérer son travail professionnel et être prêt pour les relectures, la mise en forme du dossier et toutes les étapes, puisqu’il y a : la recevabilité, le livret 1, le livret 2 et pour finir  l’oral. C’est vraiment bien compartimenté.

Mme EMMANUEL Peggy : BTS analyse biologique

Organismes valideurs

 
 

MOYENS DE COM

SERVICE TECHNIQUE

Envoyez nous vos demandes de renseignement à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.